« »
5/14/2008

DomainFinder : Le point après j+1

Je vais faire le point de cette première journée de buzz sur DomainFinder.

Le service à été mis en ligne dans la matinée du 13 Mai 2003 pour divers tests avec l'aide de Simon Robic.

A 11h je lançais ma vague de communication autour du service. J'ai donc lancé l'information sur mon Twitter puis j'ai directement contacté :
Le premier à me répondre par email à été SpawnRider m'informant qu'il écrirait un post dessus le soir même. Je dois avouer que c'est quand même bien quand les personnes que l'on contact nous répondent, sois par leurs blogs, sois par email.

Très interressant aussi d'être informé par twitter quand tel ou tel blog publie l'information. Une autre face de twitter !

Le jour du lancement nous avons eu 715 visites sur le site, 397 visites générées par le blog de Gonzague, soit 55,52% des visites de la journée ! Hallucinant ! J'espère bien doubler voir tripler cette valeur ce soir avec l'arrivée des statistiques à J+2.


Au niveau de la communication
Le bloggeur qui ont joué le jeu, certains on d'ailleurs souligné l'importance d'un email personnalisé ce qui rends tout de suite le service plus attractif. En effet, dans l'email de présentation du service, je donnais l'exemple des résultats que pouvait donner DomainFinder avec par exemple le nom du site ou de l'auteur du blog en question.

Cependant, je dois reconnaitre, que plusieurs bloggeurs n'ont pas compris le réel objectif du service, et j'ai donc du expliquer en commentaire à quoi correspondait ceci ou cela. Je n'ai pas été assez pédagogique et c'est toujours ce que l'on me reproche, mais cela c'est traduit par un email très court, et ça, les bloggeurs ont aimé.

En conclusion : l'email de masse est à proscrire; et il faut adopter une démarche plus pédagogique sans dévoiler tout le service; j'en prends note pour les prochains services à venir.

En fin de soirée, j'en envoyé l'annonce à Ghacks...Vers minuit, ils publiaient l'information (et oui, il faisait jour chez eux), et depuis, c'est un véritable buzz qui grandi chaque seconde à travers le monde, c'est beau...

Au niveau des Feedbacks
Je vais présenter cela sous forme de liste :
  • Version française : logique vu que j'en est parlé
  • Vérification de la disponibilité pour tous les domaines trouvés :
    • sera disponible en version pro
  • La possibilité de commander directement le nom de domaine si ce dernier est disponible :
    • oui mais je n'attends que ça ! A quand un partenariat avec un registrar ?
  • Possibilité de laisser DomainFinder ajouter d'autres mots afin d'élargir la recherche
    • sera disponible en version pro
  • Un meilleur service de WHOIS :
    • bon ben là, la seule solution c'est de prendre un serveur dédié et j'ai pas la structure financière pour.
  • Plus grand support des TLD, je pense par exemple aux domaines de deuxième niveau, comme par exemple les .co.uk. Enfin encore faut-il trouver un mot qui contient "couk"...
  • Et d'autres Feedback que je garde précieusement pour la version pro :)

Au niveau des outils utilisés

La mise en place de Google Analytics et d'un whos.amung.us (tardive, seulement à partir de 20h) m'a permis de suivre
  • jour par jour avec un niveau très détaillé
  • en live (avec la fonction de géo-localisation par l'ip que j'adore)
De ce côté là pas de problème, l'idée d'utiliser des services externes allègent considérablement le serveur, ce qui est important lors d'un lancement comme celui là, si le service n'est pas accessible ou très lent d'accès, les visiteurs ne reviendront pas.

Conclusion
Je ne pensais pas à une telle retombée médiatique même si on est loin d'un grand buzz je trouve cela tout de même très impressionnant. Maintenant, il faut faire évoluer DomainFinder et il y a du boulot !

Merci à tout ceux qui ont permis à ce projet d'être connu des internautes !

J'ai regardé vite fait dans GG Analytics les mots clefs utilisés sur DomainFinder je dois dire que certains sont pour le moins très....spéciales, je retiens néanmoins celui la "ho man you are very bad", et je lui répondrais : "je suis pas anglais enfoir*", ahh, la french touch. [Ndlr : je passe toutes les expressions à caractère sexuelle car il y en a un paquet...]

« »
 
 
Made with on a hot august night.
http://bit.ly/1II1u5L